Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

  • POUR L'INTERDICTION DE TOUS LES PESTICIDES

    Nous voulons des coquelicots : appel à la résistance, signez l'Appel des 100 ! En savoir plus
  • Offrez une découverte pédagogique de la forêt !

    A l’école ou en famille, en vacances ou en promenade, éveillez tous vos sens avec le kit pédagogique "La Forêt M'a Dit" pour découvrir, connaître la forêt et l’aimer pour mieux la protéger. En savoir plus
  • Protégeons les arbres remarquables en Isère

    La FRAPNA anime un programme de sciences participatives pour recenser les arbres remarquables du département isérois. Vous aussi, partez à la recherche de ces arbres impressionnants ! En savoir plus

slogan-bas

L'actu de la FRAPNA Isère

FIFN2018 AffA2 V3

› Festival du Film Nature & Environnement 2018
27 nov > 8 déc 2018 (Grenoble)

Avec des films contemplatifs ou engagés, le Festival 2018 nous donne rendez-vous avec la Terre, sa nature aussi belle que fragile : de l’eau qui nous est si précieuse aux montagnes et forêts que nous aimons parcourir, des alternatives agricoles aux initiatives citoyennes qui changent nos modes de production et de consommation. Ce 32ème festival donne la parole aux amoureux de la nature ; ils ouvrent les chapitres du grand livre de la transition et nous livrent un autre regard pour comprendre, partager et agir ensemble.
// Programme : https://www.festivalfilmfrapna.com/

› Sécheresse en Isère : la FRAPNA demande aux pouvoirs publics d'agir
Nous avions signalé l'état inquiétant des niveaux de nos cours d'eau isérois cet été. C'est aujourd'hui une seconde alerte que la FRAPNA Isère lance face à l'absence de réactivité des pouvoirs publics. Les mesures doivent être appliquées pour sauvegarder la ressource en eau de notre département ! → Voir le communiqué de presse

› Sécheresse en Isère : Nos propositions pour limiter les dégâts environnementaux de l’élargissement de l’A480 à Grenoble
La FRAPNA Isère s’est déjà exprimée lors de l’enquête publique fin 2017 : l’élargissement de l’A480 à 2 x 3 voies sur 7 km d’autoroute urbaine aura inévitablement comme effet de favoriser le trafic routier et d’accentuer les nuisances associées. Mais le projet peut encore être amélioré, notamment sur les boisements, les mesures de compensation et le suivi de la qualité de l’air. → Voir le communiqué de presse

 

La nature accessible

FRA17 TPOGUIDE 1

UN GUIDE DE BALADES POUR LA MOBILITÉ RÉDUITE

Rares sont les lieux pour découvrir la nature autour de Grenoble où il est possible de se déplacer quel que soit son état physique. Grâce au soutien du Conseil Départemental de l’Isère et dans le cadre du Réseau Éducation Nature et Environnement, la FRAPNA Isère a réalisé un topoguide numérique à destination des personnes à mobilité réduite.

Découvrez les différents itinéraires proposés et les fiches! + d'infos

› Téléchargez le topoguide (PDF)

FLYER FETE MONTAGNE HD 1

La fête de la montagne sauvage vous accueille le 1er juillet à Chamrousse

La fête de la montagne sauvage proposera le 1er juillet prochain plusieurs activités ouvertes à tous : Les associations de protection de la nature, les clubs de montagne et la commune de Chamrousse vous proposent de découvrir le Lac Achard et ses environs avec des randonnées et activités. Sportifs, familles, amateurs de montagne, venez profiter du lac Achard et de ses environs !

Les arbres remarquables vous seront présentés lors de la montée au Lac par l’Association de Défense des Habitants et de l’Environnement de Chamrousse. Nous vous proposerons par la suite un pique-nique sorti du sac sur les bords du lac, suivi de plusieurs activités autour des zones humides et de l'eau en montagne (FRAPNA), de l'orientation dans la nature à l'aide d'une boussole et d'une carte (GEMSA), ainsi qu'une balade à la découverte des tourbières et de la flore autour du lac (Gentiana)

 Des balades et randonnées vous seront aussi proposées (GEMSA sur réservation, CAF de l'Oisans, LPO Isère), avec plusieurs niveaux de difficulté, du plus classique au plus sportif. (Voir programme complet en bas de page)

Départ : à partir de 8h30 à Chamrousse Roche-Béranger (1700) au départ du télésiège de Bachat-Bouloud ; 2, rue des Essendole
10h : montée au lac Achard accompagnée par l'ADHEC à la découverte des arbres remarquables de Chamrousse
11h : montée au lac Achard accompagnée par Gentiana à la découverte des richesses botaniques
14h et 15 h : animation YOGA aux environs du lac Achard (limitée à 12 personnes par séance)

Accès/transports

Nous incitons les participants à privilégier les transports en commun ou le co-voiturage.

BUS :
Aller, départ de Grenoble à 7h25, Gières 7h45.
Retour, départ Chamrousse à 18h35
Achat du billet à bord (4,40€ - espèces uniquement)
Tous les horaires sur : https://www.transisere.fr/ftp/documents_CG38/fh-6010-6051-6052-2017-2018-6-nov.pdf

Co-voiturage :
Le point de rencontre pour les co-voitureurs est l’entrée principale de la Gare SNCF de Gières.
Le co-voiturage n’est pas organisé et se fait en autonomie.

Accès en vélo :
Pour les plus sportifs, un départ en vélo est prévu. Départ du Palais des sports de Grenoble. Rdv à 6h30. Contacter Thomas au 06 21 47 26 32.

Consignes de sécurité & Matériel

Hormis pour les sorties encadrées, les randonnées se font sous la responsabilité de chacun.
En montagne la sécurité est importante : Repérez votre itinéraire la veille du départ et prenez une carte topographique (IGN) pour vous repérer. Informez un proche de votre horaire de départ et de retour, ainsi que de votre itinéraire. Il est déconseillé de partir seul. Portez si possible des vêtements aux couleurs vives.

Prenez du matériel adapté à la marche en montagne : Chaussures de randonnée, sac à dos vêtements chauds, vêtements de pluie, lunettes de soleil, un chapeau, un pique-nique, 2 litres ou plus en cas de canicule, crème solaire, lampe torche, etc.
En cas d’accident, composez le 112.



FLYER FETE MONTAGNE HD 2

scolaire

Mission bénévole : Soutien au Festival Scolaire

La FRAPNA Isère a besoin de vous ! Dans le cadre de l'édition 2018 du festival Film Nature & Environnement, nous recherchons des bénévoles afin de trouver et visionner des films pour le Festival scolaire.

Si vous aimez les films & les documentaires adaptés au jeune public et que cet appui à la commission Festival vous intéresse, vous pouvez nous contacter et nous vous tiendrons au courant des modalités rapidement !

Publié par la commission Festival

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mission bénévole : Installer et aménager une mare naturelle

mare 726042 1280

Mission bénévole : Installer et aménager une mare naturelle

L'évènement est déjà passé mais d'autres chantiers devraient bientôt avoir lieu : n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations !

La FRAPNA s'occupe de récupérer des plants dans une mare à Seyssins, et nous avons besoin de vous pour aménager une nouvelle mare à l'Institut Laue-Langevin (ILL) : le trou sera déjà creusé, il restera à étaler le sable et l'argile, déplier la bâche, mettre en eau et aménager les rives : plantations, tas de pierre et vieilles branches... La bâche est très lourde donc nous avons besoin de nombreux bras !

Nous avons besoin de connaitre votre présence 3 jours à l'avance pour transmettre vos coordonnées à l'ILL (nom prénom + date et lieu de naissance + nationalité, c'est nécessaire pour rentrer sur le site).

Matériel à prévoir : si vous possédez pelle, pioche, seau, gants... merci de les amener, ils nous seront utiles !

Publié par le Pôle Veille écologique
Temps nécessaire estimé : une ou plusieurs demi-journées (dates à définir à partir de septembre)
Lieu : Institut Laue-Langevin, 71 Avenue des Martyrs, 38000 Grenoble

Inscrivez-vous sur le formulaire bénévole puis contactez directement Matthieu Giustini : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Portraits de bénévoles : Jacques

Photo Jacques Pulou

Les mots de Jacques… « Le fait générateur de mon engagement, a été la destruction des rivières. Je ne l’ai pas accepté et je ne l’accepte toujours pas. Surtout pour faire des bêtises.  Si encore ça sauvait des vies, mais au contraire ça a plutôt tendance à en mettre en danger. Je ne suis pas de la « deep écology » et je ne reconnais pas de valeur en soi à la Nature, je ne suis pas un « décroissant ». Je ne crois pas à l’écologie punitive, mais à la nécessaire décroissance de l’empreinte de l’homme sur la nature ».

Pour la sauvegarde des rivières…

Jacques Pulou est né en 1954, il est Toulousain et passionné par la pêche. Il a réalisé la plus grande partie de sa carrière à Orange en tant qu’Ingénieur Recherche et Développement. Avant de prendre sa retraite, il représentait l’entreprise dans des conseils scientifiques, des comités de pilotages, des projets collaboratifs locaux, etc. C’est le Monsieur Rivière de la FRAPNA. Il y est bénévole depuis le début des années 80. Son arrivée à la FRAPNA, s’est faite naturellement : il faisait déjà partie d’une association de pêche qui elle-même était adhérente. Convaincu que la protection des rivières ne pouvait être laissée uniquement aux pêcheurs, la FRAPNA lui semblait et lui semble toujours le lieu adéquat pour s’occuper de cette question : « Je suis venu à la FRAPNA parce que j’étais pêcheur et sensibilisé à la nature. Je pensais qu’il ne fallait pas laisser les pêcheurs s’occuper tous seuls de la pêche et des poissons, il fallait élargir le rapport de force ».

Ce qui a avant tout poussé Jacques à s’engager à la FRAPNA, c’est le constat que les projets qui venaient abîmer et perturber les rivières n’apportaient que peu d’avantages et étaient réalisés dans des logiques politiques : « Je voyais qu’il y avait des rivières qui diminuaient en qualité, qui étaient agressées, abîmées et que c’était un potentiel que l’on détruisait souvent pour des choses qui se révélaient inintéressantes. Le bilan coûts-avantages des destructions étaient pour la plupart mauvais, voire très mauvais ». Il a de plus toujours été sensibilisé aux problématiques hydro-électrique, notamment lorsqu’il était jeune, remarquant, lorsqu’il vivait dans les Pyrénées les rivières asséchées et le manque de réaction des gens face à ce problème.

Ainsi, il s’est dans un premier temps occupé de divers dossiers de pollution des eaux, participant activement à la Commission eau de la FRAPNA. Il est ensuite rentré au bureau et s’est vu confier rapidement la fonction de président. De par ses obligations professionnelles, il n’est pas resté engagé tout au long de son parcours avec la même intensité à la FRAPNA. Mais lorsqu’il est mis en pré-retraite, Jacques souhaite de nouveau prendre plus de responsabilité à la FRAPNA, actuellement il en est le vice-président et s’investit de nouveau au sein de la Commission eau. Il fait notamment beaucoup de travail gestion : animation des CODIR au niveau de la FRAPNA Isère, échange avec les autres membres du bureau, fonctionnement administratif, etc.

Compréhension, transparence et pertinence : les leitmotivs de Jacques

Ce qui motive avant tout Jacques c’est vraiment le fait que pour beaucoup de projets ayant des conséquences sur l’environnement, les décisions sont prises un peu trop rapidement sans vraiment faire le point sur leurs avantages et leurs inconvénients. C’est ce contre quoi il lutte. Il le dit lui-même, il est curieux et n’aime pas particulièrement les « vérités révélées »,  il aime connaître les tenants et aboutissants d’un projet et s’assurer de sa nécessité et des motivations de ceux qui le plébiscitent. Il déplore que les externalités (notamment les impacts sur les milieux naturels, sur l'air, sur l'eau, sur le bruit et parfois la santé) ne soient en majorité pas prises en compte dans les projets, ainsi que le peu d’informations données aux citoyens sous une forme compréhensible : « Il y a aussi un gros problème avec l’éducation de nos concitoyens que l’on maintient souvent à des années lumières des problématiques réelles qui se posent ».

Un engagement profond et à plusieurs échelles :

Jacques a participé à de nombreuses initiatives en tant que délégué FRAPNA, notamment à la fondation des Conservatoires Départementaux des Espaces Naturels à la fin des années 80. L’aboutissement de cette démarche est d’ailleurs d’après lui une des plus belles réussites de son parcours de bénévole : dans le département de l'Isère, le riche réseau de l'ENS en témoigne. Il a aussi particulièrement apprécié de participer, au côté d’autres acteurs, aux démarches ayant abouti à la création d’espaces naturels protégés : « Je pense que si les associations n’avaient pas été là, il n’y aurait pas eu la réserve des Hauts Plateaux du Vercors, celle des hauts de Chartreuse non plus. Je pense que l’on aurait eu des Parcs Naturels Régionaux, parce que ça rassemble un consensus initial plus grand. Mais au niveau protection de la nature, ce n’est quand même pas une solution complète. Par contre, un Parc Naturel Régional avec de grandes réserves naturelles à l’intérieur, c’est quelque chose qui est plus équilibré ».

L’engagement de Jacques ne s’arrête d’ailleurs pas au niveau de la FRAPNA Isère, il siège aussi depuis 1999 au Comité de Bassin¹, dont il est aujourd’hui le vice-président du sous-collège des « non-économiques » (pêcheurs, usagers, associations de protection de l’environnement). De plus, il est le pilote du réseau eau à la FRAPNA région, activité bénévole qu’il a maintenu même lorsqu’il travaillait : « Là aujourd’hui j’ai deux casquettes. Je suis aussi devenu administrateur régional. J’ai une casquette fonctionnelle en tant qu’administrateur régional, délégué par la FRAPNA Isère et une casquette opérationnelle, qui est le réseau eau ».

Sa définition du bénévolat ?

Le bénévolat pour Jacques c’est d’abord un moyen de s’ouvrir à d’autres domaines et à d’autres problématiques de l’environnement et de sa protection :
« Mon engagement ne s’est pas réduit mais au contraire a été conforté. Je me suis aperçu en côtoyant la FRAPNA, que les rivières c’était un problème, mais qu’il y en avait pleins d’autres ».
Il a appris énormément de choses, notamment des connaissances juridiques. Il a aussi acquis une meilleure vision du fonctionnement de notre société : « Ça  m’a permis de prendre du recul, de voir les forces sociales en jeu, de relativiser des notions comme la justice. Grâce à tout ça, je sais bien comment marche la société. J’ai participé à beaucoup de réunions houleuses, dans de pays ruraux où les associations de protection de la Nature ne sont pas forcément les bienvenues : tout ça, ça épaissi le cuir ». Son activité bénévole lui a aussi permis de rencontrer beaucoup de monde : le tissu bénévole de la FRAPNA étant très riche et les gens venant de milieux différents et appartenant à de nombreux microcosmes : « C’est-à-dire qu’à la FRAPNA, dans les années 80, il y avait quand même un spectre très important au niveau des professions, des origines sociales et de l’âge ». Il déplore d’ailleurs aujourd’hui une perte de vitesse en matière d’engagement. À son sens, l’un des enjeux actuels de la FRAPNA est le bénévolat : l’engagement des jeunes et la question de passer la main, pour maintenir la force des associations et des corps intermédiaires. Cela parce que, pour Jacques, le bénévolat c’est surtout ce qui donne de la force à une association, du dynamisme et la possibilité de toucher le plus de milieux sociaux possibles.

Et qu’est-ce qu’il faut pour faire un bon bénévole ?

« La première chose s’est de se faire plaisir, il faut faire, du moins au début, ce que l’on a envie de faire, bien y  réfléchir, bien comprendre ce que fait la FRAPNA. Pour savoir pourquoi on y va et en quoi ses actions nous plaisent. Il ne faut pas se forcer quand on est bénévole, du moins au début ! Se faire plaisir ! C’est vraiment essentiel. Et regarder ce qui fait agir les autres ».

¹ https://www.eaurmc.fr/le-bassin-rhone-mediterranee/le-comite-de-bassin-rhone-mediterranee.html

crédits photo : Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse

Translation2

Correction d'une traduction vers l'anglais d'un document

Nous recherchons quelqu'un à l'aise en anglais pour nous aider à corriger un document déjà traduit. Le texte, de quelques pages, est un peu technique (vocabulaire du cinéma) et une relecture d'un œil avisé serait la bienvenue !

Publié par la commission Festival du Film Nature & Environnement
Temps nécessaire estimé : 30 minutes

Vous pouvez nous contacter directement à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Devenez bénévole !

Couv LivretBenev F38

SORTIES NATURE 2018

Capture decran 2018 04 06 a 11.52.59

 2frapna-pres-de-chez-vous

FRAPNA Ain FRAPNA Haute-Savoie FRAPNA Savoie FRAPNA Isère FRAPNA Drôme FRAPNA Ardèche FRAPNA Loire FRAPNA Rhône FRAPNA Région

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS