Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

Assemblée Générale - Sam. 30 juin 2018 (Grenoble)

La FRAPNA Isère vous invite ses adhérent.es à son Assemblée Générale le sam. 30 juin 2018 à partir de 9h. Aux côtés du traditionnel bilan de notre année, nous vous proposerons un troc de plant(e)s et des stands pour (re)découvrir nos activités !

Programme AG 2018 VF

PROGRAMME

9H // Accueil et café
9H30 // Rapports moral et financier
10H30 // Rapport d’activité vivant et interactif
11H30 // Élection du Conseil d’Administration
Stands et buffet

Les stands autour de l’AG

Troc de plant(e)s :
Plants potagers, vivaces, fleurs sauvages, boutures, graines…
Partagez vos trésors de jardins et de balcons !

Bénévolat :
Vous êtes à la recherche d’une mission bénévole ? Nous vous présentons les coups de mains et les actions sur lesquelles vous pouvez vous investir en fonction de vos envies et de vos disponibilités.
Nouveau : des formations collaboratives entre bénévoles se montent, découvrez les thèmes et les dates pour faire votre choix !

La vie du sol :
Découvrez l’Observatoire Agricole de la Biodiversité, ou comment la FRAPNA aide les agriculteurs à reconnaître les signes de bonne santé de leurs parcelles.

Les secrets de la forêt :
Vente du kit pédagogique “La Forêt M’a Dit”, en promotion à 15 € (Noël est loin mais en cadeau “nature”, c’est bien aussi !)

Appel à bénévoles / chasse à la pollution lumineuse

FLYER POLLUTION LUMINEUSE2

 

Où sont les nuits profondes ? Tout devient lumière, dépourvu de mystère...

Liée à l’essor de l’électricité, la pollution lumineuse est un phénomène très récent à l’échelle de l’apparition de la vie sur terre. La nécessité de prendre en compte les impacts des émissions de lumière artificielle sur le paysage, sur l’environnement, sur la santé et sur la biodiversité est reconnue depuis le Grenelle de l’environnement.
Cette prise de conscience a permis l’élaboration d’une réglementation encadrant l’usage des installations lumineuses, mais qui dans les faits demeure souvent inappliquée.

Une action de terrain de grande envergure pour changer les comportements

Afin de sensibiliser les acteurs du territoire à ces enjeux et inviter les maires à faire respecter la réglementation, la FRAPNA vous invite à participer à une chasse régionale à la pollution lumineuse.
Cette opération à visée pédagogique sera organisée au sein de plusieurs grandes villes de la région Rhône-Alpes, dans les prochaines semaines.

Rejoignez-nous vite !

Faites une bonne action pour l’environnement et rejoignez-nous au cours de la nuit du 29 au 30 juin ou du 30 juin au 1er juillet 2018. Plusieurs groupes vont sillonner différentes villes des départements à la recherche des vitrines et enseignes qui ne respectent pas l’obligation d’extinction. Ambiance conviviale et collation assurée.

Si vous souhaitez de plus amples informations sur le déroulement de cette opération sur votre territoire et/ou vous inscrire, nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous et prendre rapidement contact avec nous :

•    Ardèche : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 75 93 41 45 / 07 68 85 79 85
•    Ain : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 50 56 16 55 / 06 33 84 21 67
•    Loire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 77 49 57 35
•    Haute-Savoie : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 09 72 52 33 69
•    Savoie :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 79 85 31 79
•    Rhône : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 37 47 88 59
•    Isère : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 76 42 98 16 / 09 54 44 44 23

> FORMULAIRE D'INSCRIPTION EN SUIVANT CE LIEN

Icon made by Vectors Market from http://www.flaticon.com

Une mare ovale pour arrondir les angles du polygone ?

PHOTO ILL

La FRAPNA Isère a conseillé le club environnement de l'Institut Laue Langevin (ILL) et piloté la mise en place d'une mare sur les espaces verts de cet institut de recherche situé sur le polygone scientifique grenoblois. Une première action réussie qui débute un partenariat prometteur pour augmenter la biodiversité sur la presque-île.

Un îlot de biodiversité au milieu d'une ville trop aseptisée

Longtemps accusées à tort de tous les maux et comblées de manière volontaire ou non, les mares sont en voie de disparition ! Grave erreur, car elles peuvent jouer un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité. Ces points d’eau permanents permettent le développement d’un écosystème riche et diversifié propre aux zones humides : plantes aquatiques, insectes, amphibiens... En plus de ces habitants, de nombreux visiteurs viennent profiter de l'accès à l'eau plus ou moins régulièrement : chauves-souris, canards et autres oiseaux migrateurs, petits mammifères... un concentré de biodiversité en plein cœur de la ville !

Mare… des moustiques ?

Les détracteurs mal informés traitent les mares d'élevages de moustiques. Pourtant, ce n’est pas le cas. Elles attirent les moustiques qui viennent s’y reproduire, mais contrairement aux autres types d’eau stagnante (coupelles de pots de fleurs, réservoirs d’eau ouverts…) la mare abrite aussi les prédateurs du moustique : libellules, amphibiens… il n’y a donc pas de risque de prolifération.

MARE3

Des trous, des p'tits trous, des p'tits trous partout !

Le chantier participatif a réuni sur trois sessions des bénévoles de la FRAPNA et du club environnement de l'ILL. Il a fallu successivement creuser un trou en forme de haricot d'une surface de 4m par 7m (avec l'aide précieuse d'une mini pelle bien heureusement !), étaler du sable et un géotextile (pour former une surface lisse et non coupante) puis une bâche étanche.

La partie en pente douce avec des paliers peu profonds a été recouverte d'une couche d'argile pour accueillir des plantes aquatiques venant des différentes mares à proximité alors que l'autre berge a été dessinée très abrupte pour limiter la prolifération de la végétation et laisser une zone d'eau libre.

Finalement, la mare a été ensemencée avec de l'eau et de la vase d'autres mares pour apporter les larves, bactéries, micro-organismes qui seront le premier maillon de la chaine alimentaire qui va progressivement se mettre en place. D’ailleurs, des canards ont déjà visités cette nouvelle aire de repos et un couple de libellules semble bien intéressé pour emménager !

Publié par le pôle Veille Écologique

Quelle biodiversité agricole dans le Trièves ?

Quelle biodiversité agricole dans le Trièves ?

Newsletter OAB protocole vdt

Le lien entre pratiques agricoles et biodiversité est très étroit (bénéfices directs ou indirects de la biodiversité, impact des pratiques agricoles sur la faune..). Ce lien est souvent mal connu, c’est pourquoi il est nécessaire de mobiliser les agriculteurs pour le développement de pratiques plus favorables.

La FRAPNA Isère anime pour la quatrième année l’Observatoire Agricole de la Biodiversité en Trièves. Coordonné au niveau national par le Muséum National d’Histoire Naturelle et appuyé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, ce projet consiste à sensibiliser les agriculteurs à la biodiversité présente sur leurs parcelles, et à leur fournir des outils de diagnostic de l’état de santé écologique des parcelles suivies.

Une science participative adaptée au monde agricole

Sur la base du volontariat, une dizaine d’agriculteurs s’impliquent cette année en Trièves. Quatre protocoles leurs sont proposés, leur permettant de suivre simplement la biodiversité agricole ordinaire. L’idée est de prendre un temps pour regarder le sol autrement, d’inviter l’agriculteur à regarder le lien entre agriculture et vie du sol dans une démarche de réflexion agronomique (réfléchir aux conséquences des changements de pratiques sur la production et sur la biodiversité par exemple).

Véritable outil de suivi de l’état de la biodiversité

Les protocoles permettent l’observation :

Des vers de terre :
 • Ce sont de bons indicateurs de la qualité des sols. Ils améliorent la fertilité et la structure des sols en dégradant la matière organique et aèrent et décompactent les sols en se déplaçant, ce qui favorise aussi l’infiltration d’eau et le développement des micro-organismes et la propagation des racines.

Des invertébrés du sol :
 • Les escargots et limaces participent à la décomposition de la matière organique, contribuant à la fabrication de l’humus et au maintien de la qualité des sols. Ils sont considérés comme ravageurs des cultures car certaines espèces posent de réels problèmes ; toutes ne sont pas  phytophages.
 • Les carabes sont des prédateurs des ravageurs (mollusques, mais aussi pucerons…), ce sont donc des auxiliaires de culture. Ils sont favorisés par la présence de haies, ou par la couverture du sol.
 • D’autres invertébrés du sol, comme les fourmis, participent à l’aération du sol. Les araignées ou les mille-pattes sont des prédateurs de ravageurs de culture.

Des abeilles solitaires :
 • Il en existe environ 1000 espèces en France, dont les bourdons, qui jouent un rôle très important de pollinisation, complémentaire à celui des abeilles des ruches. Par exemple, certaines espèces sont plus actives lorsque les températures sont trop basses pour les abeilles domestiques, ou d’autres espèces sont spécialisées sur certaines fleurs. Les espèces se succèdent au fil de la saison et assurent la pollinisation de tout le cortège de plantes. Ces espèces ont besoin d’un milieu diversifié pour pouvoir faire leur nid (cavités, matériaux pour construire leur nid, haies…).

Des papillons :
 • Ils participent également à la pollinisation, et sont indicateurs de la diversité végétale de leur milieu (prairie, présence de haies, de jachères…), étant donné qu’ils sont dépendants d’une plante-hôte pour l’alimentation de leur chenille.

OAB

Lier les pratiques agricoles et les espèces présentes au niveau national

Les données recueillies sont transmises et analysées par le Muséum National d’Histoire Naturel, dans le but  de mieux comprendre les interactions entre le sol, les organismes, les paysages et nos activités. Les conclusions seront ensuite restituées au niveau local aux agriculteurs intéressés, pour leur permettre une réflexion commune sur les liens entre la biodiversité environnante et leurs pratiques culturales.

crédits photos : Vivien Tornier
Icons made by Freepik, from http://www.flaticon.com

« La Nature accessible », un guide de balade pour la mobilité réduite

Rares sont les lieux pour découvrir la nature autour de Grenoble où il est possible de se déplacer quel que soit son état physique. Grâce au soutien du Conseil Départemental de l’Isère et dans le cadre du Réseau Éducation Nature et Environnement, la FRAPNA Isère a réalisé un topoguide numérique à destination des personnes à mobilité réduite.

topoguide nature accessible handicap

 

Un recueil de balades autour de Grenoble pour les personnes à mobilité réduite

S’adressant principalement aux personnes en fauteuil roulant (manuel ou éléctrique), les itinéraires de ce guide peuvent s’adapter aux personnes âgées ou aux parents avec poussette tout terrain. Notre volonté est de proposer des balades présentant un intérêt naturel et culturel pouvant se réaliser sur une demi-journée ou à la journée, en autonomie, centrées sur Grenoble et sa périphérie proche. Le guide présente les milieux naturels, des conseils naturalistes et pratiques. Les fiches se déclinent par niveau de difficulté et type de milieu traversé (forêt, prairies...).

Des balades pensées et testées par des bénévoles à mobilité réduite

Des bénévoles en situation de handicap, des salariés FRAPNA et un salarié de l’Association des Paralysés de France ont travaillé ensemble à la conception de cet outil : pédagogique et pratique, le guide numérique téléchargeable présente les différents milieux naturels (faune, flore, paysage) de la région grenobloise, des consignes naturalistes (matériel, bonnes pratiques) et techniques (gestion des batteries, du matériel spécifique) ainsi que des fiches de sorties nature avec 3 niveaux de difficulté. Les balades ont été repérées et testées par des bénévoles en situation de handicap et leurs accompagnants, afin de proposer des sorties natures accessibles à toutes et tous, quel que soit le degré de mobilité.

› Téléchargez le topoguide (PDF)

couv topoguide pmr

VOTRE AVIS SUR LE TOPOGUIDE "LA NATURE ACCESSIBLE"

Cet outil se veut évolutif : grâce à vos commentaires et propositions, nous pourrons mettre à jour et enrichir les balades proposées dans le topoguide "La Nature accessible". Ainsi, votre expérience profitera à de nombreuses personnes et nous améliorerons ensemble l'accès à la nature pour toutes et tous. Partagez-nous votre expérience et vos retours sur le topoguide grâce à ce questionnaire : https://goo.gl/forms/fnUkMvkKrHRTB3Eh1

Devenez bénévole !

Couv LivretBenev F38

SORTIES NATURE 2018

Capture decran 2018 04 06 a 11.52.59

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS