Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

Quelle biodiversité agricole dans le Trièves ?

Newsletter OAB protocole vdt

Le lien entre pratiques agricoles et biodiversité est très étroit (bénéfices directs ou indirects de la biodiversité, impact des pratiques agricoles sur la faune..). Ce lien est souvent mal connu, c’est pourquoi il est nécessaire de mobiliser les agriculteurs pour le développement de pratiques plus favorables.

La FRAPNA Isère anime pour la quatrième année l’Observatoire Agricole de la Biodiversité en Trièves. Coordonné au niveau national par le Muséum National d’Histoire Naturelle et appuyé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, ce projet consiste à sensibiliser les agriculteurs à la biodiversité présente sur leurs parcelles, et à leur fournir des outils de diagnostic de l’état de santé écologique des parcelles suivies.

Une science participative adaptée au monde agricole

Sur la base du volontariat, une dizaine d’agriculteurs s’impliquent cette année en Trièves. Quatre protocoles leurs sont proposés, leur permettant de suivre simplement la biodiversité agricole ordinaire. L’idée est de prendre un temps pour regarder le sol autrement, d’inviter l’agriculteur à regarder le lien entre agriculture et vie du sol dans une démarche de réflexion agronomique (réfléchir aux conséquences des changements de pratiques sur la production et sur la biodiversité par exemple).

Véritable outil de suivi de l’état de la biodiversité

Les protocoles permettent l’observation :

Des vers de terre :
 • Ce sont de bons indicateurs de la qualité des sols. Ils améliorent la fertilité et la structure des sols en dégradant la matière organique et aèrent et décompactent les sols en se déplaçant, ce qui favorise aussi l’infiltration d’eau et le développement des micro-organismes et la propagation des racines.

Des invertébrés du sol :
 • Les escargots et limaces participent à la décomposition de la matière organique, contribuant à la fabrication de l’humus et au maintien de la qualité des sols. Ils sont considérés comme ravageurs des cultures car certaines espèces posent de réels problèmes ; toutes ne sont pas  phytophages.
 • Les carabes sont des prédateurs des ravageurs (mollusques, mais aussi pucerons…), ce sont donc des auxiliaires de culture. Ils sont favorisés par la présence de haies, ou par la couverture du sol.
 • D’autres invertébrés du sol, comme les fourmis, participent à l’aération du sol. Les araignées ou les mille-pattes sont des prédateurs de ravageurs de culture.

Des abeilles solitaires :
 • Il en existe environ 1000 espèces en France, dont les bourdons, qui jouent un rôle très important de pollinisation, complémentaire à celui des abeilles des ruches. Par exemple, certaines espèces sont plus actives lorsque les températures sont trop basses pour les abeilles domestiques, ou d’autres espèces sont spécialisées sur certaines fleurs. Les espèces se succèdent au fil de la saison et assurent la pollinisation de tout le cortège de plantes. Ces espèces ont besoin d’un milieu diversifié pour pouvoir faire leur nid (cavités, matériaux pour construire leur nid, haies…).

Des papillons :
 • Ils participent également à la pollinisation, et sont indicateurs de la diversité végétale de leur milieu (prairie, présence de haies, de jachères…), étant donné qu’ils sont dépendants d’une plante-hôte pour l’alimentation de leur chenille.

OAB

Lier les pratiques agricoles et les espèces présentes au niveau national

Les données recueillies sont transmises et analysées par le Muséum National d’Histoire Naturel, dans le but  de mieux comprendre les interactions entre le sol, les organismes, les paysages et nos activités. Les conclusions seront ensuite restituées au niveau local aux agriculteurs intéressés, pour leur permettre une réflexion commune sur les liens entre la biodiversité environnante et leurs pratiques culturales.

crédits photos : Vivien Tornier
Icons made by Freepik, from http://www.flaticon.com

Devenez bénévole !

Couv LivretBenev F38

SORTIES NATURE 2018

Capture decran 2018 04 06 a 11.52.59

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS