Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

La lumière artificielle omniprésente dans notre quotidien

"Qui a oublié d'éteindre la lumière ?"

Une majorité de citoyens isérois ne sait plus ce qu'est une vraie nuit.
Les éclairages artificiels (éclairages publics ou commerciaux) sont de plus en plus omniprésents jusque dans les campagnes. La FRAPNA a lancé, dès 2006, une action contre les effets négatifs d’un éclairage nocturne trop important : le gaspillage énergétique, la perte du ciel nocturne, les conséquences sur la biodiversité et les effets sur la santé humaine sont abordés dans cette campagne.

Une évolution de nos sociétés.
Avec l’augmentation du niveau de vie dans nos sociétés occidentales, l’éclairage artificiel a connu un essor mal maîtrisé : éclairage individuel et collectif de confort mais aussi éclairage publicitaire et de « mise en valeur » de monuments ou de sites naturels. Pourtant la nuit est aussi le temps du repos, de la contemplation, du ressourcement. La nuit nous apporte le calme nécessaire après les journées trépidantes de notre vie moderne. Nous avons besoin du confort de la nuit et pouvons à l'occasion prendre le temps de redécouvrir la vision nocturne. Après quelques minutes, l’œil s’habitue à la pénombre et nous découvrons la beauté du paysage au clair de la lune.

Les astronomes, gardiens de la pénombre.
Les astronomes, gênés dans leurs observations par la diffusion de lumière dans le ciel nocturne, ont été parmi les premiers à tirer la sonnette d’alarme. Ils ont été rejoints par des associations de protection de l’environnement telles la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, concernée par ce problème qui touche la consommation d’énergie et les écosystèmes.

 

› Un contexte législatif favorable à la réduction de la pollution lumineuse

Le Décret n° 2011-831 du 12 juillet 2011 relatif à la prévention et à la limitation des nuisances lumineuses est paru suite aux lois Grenelle 1 et 2
Une consultation publique, à laquelle la FRAPNA a participé, a précédé la publication d'un arrêté d'application le 25 janvier 2013
Arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l'éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d'énergie. Cet arrêté entre, à partir du 1er juillet 2013, dans sa phase de mise en application. Voir à ce propos, l'accompagnement du ministère.

L’extinction des enseignes commerciales lumineuse est également visée par le décret n°2012-118 du 30 janvier 2012 relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes. Ce décret est entré en vigueur au 1er juillet 2012. Il prévoit l'obligation d'extinction des enseignes lumineuse entre 1h et 6h du matin. › En savoir plus

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS