Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

La lumière artificielle omniprésente dans notre quotidien

nasa2012

"Qui a oublié d'éteindre la lumière ?"

Une majorité de citoyens isérois ne sait plus ce qu'est une vraie nuit.
Les éclairages artificiels (éclairages publics ou commerciaux) sont de plus en plus omniprésents jusque dans les campagnes. La FRAPNA a lancé, dès 2006, une action contre les effets négatifs d’un éclairage nocturne trop important : le gaspillage énergétique, la perte du ciel nocturne, les conséquences sur la biodiversité et les effets sur la santé humaine sont abordés dans cette campagne.

Une évolution de nos sociétés.
Avec l’augmentation du niveau de vie dans nos sociétés occidentales, l’éclairage artificiel a connu un essor mal maîtrisé : éclairage individuel et collectif de confort mais aussi éclairage publicitaire et de « mise en valeur » de monuments ou de sites naturels. Pourtant la nuit est aussi le temps du repos, de la contemplation, du ressourcement. La nuit nous apporte le calme nécessaire après les journées trépidantes de notre vie moderne. Nous avons besoin du confort de la nuit et pouvons à l'occasion prendre le temps de redécouvrir la vision nocturne. Après quelques minutes, l’œil s’habitue à la pénombre et nous découvrons la beauté du paysage au clair de la lune.

Les astronomes, gardiens de la pénombre.
Les astronomes, gênés dans leurs observations par la diffusion de lumière dans le ciel nocturne, ont été parmi les premiers à tirer la sonnette d’alarme. Ils ont été rejoints par des associations de protection de l’environnement telles la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, concernée par ce problème qui touche la consommation d’énergie et les écosystèmes.

 

Sondage

sondage site web frapna

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS