Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

La pollution lumineuse

› Qu'est-ce que la pollution lumineuse ?

On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels deviennent si omniprésents qu'ils provoquent des conséquences négatives sur le vivant. Avec l'urbanisation, la hausse du trafic routier ou encore le développement touristique, ces formes artificielles de lumière atteignent des zones autrefois préservées, jusque dans nos campagnes.
→ Lire la suite

Selon l'ADEME, le nombre de points lumineux a augmenté de 30 % en France en seulement 10 ans.

COMPRENDRE & AGIR

flyer communes redim› Eclairage public
Notre nouveau guide à destination des maires pour un éclairage juste, économe des ressources et respectueux de la vie sur terre.

 

› Le livret "Trop d'éclairage nuit"
Un guide pratique réédité en 2013 par la FRAPNA et l'ANPCEN
→ Téléchargez le guide

› Des clés pour un éclairage juste → + d'infos

› La charte en 5 engagements → + d'infos

› Le cahier technique de recommandations pour l'éclairage extérieur → + d'infos

exposition pollution lumineuse FRAPNA› L'exposition
Une exposition itinérante en 6 panneaux est mise à disposition des communes et associations qui le souhaitent (contactez la FRAPNA de votre département) avec le soutien le Conseil régional, le Conseil général de l'Isère, l’ADEME, la DREAL et le Parc naturel régional de Chartreuse. Cette exposition est également disponible auprès de 4 parcs naturels régionaux de Rhône-Alpes : le Vercors, la Chartreuse, le Pilat, Les Monts d'Ardèche. → Voir l'exposition en ligne

› Éclairage des bâtiments et biodiversité
La FRAPNA a rédigé la fiche éclairage (n°15) du guide "Biodiversité et bâti" de la LPO

› Des actions contre la pollution lumineuse ont vu le jour dans plusieurs pays

http://www.hellenot.org/index.php?id=49&L=3
http://www.anpcen.fr/
http://www.ciel-noir.org/index.php
http://pecheursdenergie.wordpress.com/
http://www.environmental-protection.org.uk/neighbourhood-nuisance/light-pollution/
http://www.verlustdernacht.de/startseite.html
http://www.lichtverschmutzung.de/symposium_2011/program.php
http://www.lifeatnight.si/en/
http://www.lejourdelanuit.fr
http://www.nuitfrance.fr/


Les actions FRAPNA en Isère

› Une charte pour accompagner les collectivités
Un partenariat entre la FRAPNA Isère et plusieurs acteurs de l'agglomération grenobloise a donné à une charte de 5 engagements pour réduire la pollution lumineuse. Collectivités, institutions, entreprises, signez ! → + d'infos

› À Grenoble : la pollution lumineuse est prise en compte dans la "Trame Verte et Bleue"
Le travail sur la Trame Verte et Bleue avec la Ville de Grenoble vise à identifier tous les lieux de vie des espèces sauvages ainsi que les espaces nécessaires à leurs déplacements. Dans ce cadre, la FRAPNA et la LPO mènent en 2012 une étude pour évaluer les effets des différents types d’éclairages publics sur les chauves-souris de la ville.

› Nuit noire sur le Parc Naturel Régional du Vercors
Le Parc du Vercors a missionné sur 2011 et 2012 le CPIE, la FRAPNA, l'AGEDEN et l'ADIL26 pour mettre en place un programme d'actions contre la pollution lumineuse sur son territoire. → En savoir plus

› Des actions régionales
La FRAPNA Isère participe à la campagne régionale FRAPNA lancée en 2006 contre les effets négatifs d’un éclairage nocturne trop important : le gaspillage énergétique, la perte du ciel nocturne, les conséquences sur la biodiversité et les effets sur la santé humaine. → En savoir plus sur le site régional

L'actu pollution lumineuse

› Jour de la Nuit : 8 octobre 2016
La FRAPNA est relais officiel du Jour de la Nuit en Rhône-Alpes. Ouvert à tous, le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé ainsi qu’une prise de conscience du problème de pollution lumineuse. En 2015, le Jour de la Nuit aura lieu le 8 octobre.

› Le phare de Pont-de-Claix s’éteint pendant le pic de migration
→ Lire l'article

 

10/ Les différents types de luminaires

La fiche précédente a examiné les différentes sources lumineuses en fonction de leur impact sur l’environnement, mais au final, c'est l'ensemble de la source lumineuse intégrée dans son lampadaire qui fournit l'éclairement. Le type de lampadaire a donc une très grande influence sur l'efficacité et sur les impacts éventuels comme le montrent les schémas ci-dessous.

lampadaires

Image extraite du livret « Trop éclairage nuit »

Pour des questions d'efficacité, les fabricants de luminaires proposent de plus en plus des luminaires qui dirigent la lumière vers le bas : la lumière est envoyée là où on en a besoin et non plus dans le ciel, au bénéfice d'une réduction de la pollution lumineuse.
Aux États Unis, l'IDA propose un label pour les luminaires qui évitent la pollution lumineuse. Ce label est bien repris par les fabricants (exemple : Philips). L'IDA recense aussi sur son site les luminaires à recommander.
Cet exemple pourrait inspirer l'ANPCEN au niveau français.

 

Exemples de « bons » luminaires

Ces luminaires ont un verre plat ou quasi-plat qui ne disperse pas de lumière latéralement. On parle d'ULOR (pour « Upward Light Ratio » : il s'agit du flux sortant des luminaires émis au-dessus du plan horizontal) proche de 0.

Exemples :

  • Le Kelvin 3 de Geotechnik pour des ampoules à sodium basse pression 35 W. En France, on ne trouve quasiment plus de luminaires adaptés au sodium basse pression. Sur ce site allemand, ce luminaire est décrit comme offrant une lumière bien plus efficiente que les LED en terme énergétique et en terme de vision des contrastes (plus adapté aux caméras de vidéosurveillance)
  • L'Alto est proposé par le même fabricant pour des ampoules à sodium basse pression avec une alimentation solaire
  • Le CitySoul de Philips proposé avec une source sodium haute pression de 70 W (résidentiel, routier)
  • Eclat d'Eclatec proposé pour des sources sodium haute pression à partir de 50 W (résidentiel)
  • Le CITEA+VECTOR de Comatelec-Schréder proposé pour des sources sodium haute pression entre 150 et 250 W (routier)
  • ATINIA de Ragni pour des sources sodium haute pression entre 100 et 400 W (routier)

NB : même si la vasque du luminaire est bien conçue, toute inclinaison au-delà de 0 ° lors de l’installation sur le support contribue à augmenter la pollution lumineuse.

 

Exemples de « mauvais » luminaires

Ces luminaires ont un verre qui dépasse du plan horizontal sous le capot qui disperse la lumière latéralement et contribuent ainsi à la pollution lumineuse.
Exemples :

 

› Exemples de « très mauvais » luminaires

L'exemple type de ces luminaires est le luminaire boule que l'on peut encore voir dans certaines installations anciennes de lotissements. La lumière est diffusée dans toutes les directions et l'impact sur la pollution lumineuse est important. Ces luminaires ne sont plus utilisés en éclairage public mais on les trouve encore pour des éclairages de jardin.

D'autres types de luminaires plus modernes entrent dans cette catégorie.

Exemples :

  • Les colonnes PHYLOS de Comatelec-Schréder, conçues pour 4 tubes fluorescents de 18 ou 36 W. Ces luminaires équipent le cheminement de la ligne C du Tramway de Grenoble et ils s'avèrent très nocifs (lumière blanche qui diffuse dans le ciel). Il en va de même pour la version LED.
  • Les colonnes Atlante d'Eclatec.
  • Les lumières encastrées dans le sol qui envoient le flux vers le haut.

 

 

→ Retour au sommaire

 

PL16 banniere900x100

Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
février 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
› Festival en tournée à Grenoble
Date :  jeudi, 09 février 2017
10
› Atelier Pollution lumineuse
Date :  vendredi, 10 février 2017
11
12
13
14
15
16
17
› Festival du film en tournée à Champ-sur-Drac
Date :  vendredi, 17 février 2017
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Réseaux thématiques

reseaux2

 2frapna-pres-de-chez-vous

FRAPNA Ain FRAPNA Haute-Savoie FRAPNA Savoie FRAPNA Isère FRAPNA Drôme FRAPNA Ardèche FRAPNA Loire FRAPNA Rhône FRAPNA Région

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre par RSS